logo_Estacades_Trois_Rivieres

Marc Denis, Steve Bégin et Phillip Danault verront leur chandail être retiré par les Estacades

Par ESTACADES-mercredi 13 Déc 2017

EXCLUSIF | C’est maintenant officiel, les attaquants Phillip Danault et Steve Bégin, ainsi que le gardien de but Marc Denis deviendront, le dimanche 21 janvier prochain, les premiers joueurs de l’histoire des Estacades de Trois-Rivières midget AAA à voir leur chandail être retiré dans les hauteurs du Complexe sportif Alphonse-Desjardins de Trois-Rivières.

 

C’est lors d’une récente visite au Complexe sportif Alphonse-Desjardins, où je vais régulièrement lors de mes visites à Trois-Rivières en tant qu’ancien membre de l’organisation, que deux hauts-dirigeants des Estacades m’ont approché afin que j’entame le processus de retrait de chandail dans le cadre du 25e anniversaire de l’équipe.

« Ils représentent très bien l’équipe, affirme le président du Conseil d’administration de l’équipe, Serge Hamel. Au sein de l’organisation, la devise est le dévouement, l’acharnement et la passion. Ces trois joueurs-là représentent très bien les valeurs que nous voulons prôner et inculquer aux joueurs. »

Le tout aura lieu à quelques minutes d’une rencontre contre les Albatros du Collège Notre-Dame, prévue à 14h. Les trois joueurs, qui pourront tous être présents, auront notamment droit à un brunch avec quelques membres de leur famille, en plus d’autres surprises qui restent à être confirmées, dont la rencontre d’invités V.I.P. ayant fréquenté les joueurs à leur époque.

Denis, actuel analyste des matchs du Canadien au Réseau des sports (RDS) et collaborateur à Hockey Le Magazine, entre autres, est le doyen du groupe, lui qui a défendu les couleurs de l’équipe lors de la saison 1993-1994. Lorsq’on invoque son nom dans le building de la rue Dessureault, on fait immédiatement référence à l’un des plus grands porte-couleurs de l’histoire des Trifluviens. Ce n’est peu dire!

« C’est un honneur et un privilège de voir mon chandail être retiré, confiait récemment Denis. Ma carrière n’aurait jamais été rendue possible sans les Estacades et à leur encadrement sur la glace, sur les bancs d’école et dans la vie de tous les jours. Je leur en serai toujours reconnaissant. Au nom de ma famille et en mon nom personnel, merci. »

Tant qu’à organiser pareil évènement, aussi bien faire les choses en grand et ne pas se tromper en retirant le chandail des candidats de choix, des candidats qui représentent le plus les valeurs prônées par l’organisation, me disait récemment un membre de la haute-direction. Dans ce contexte, Bégin, un guerrier comme il s’en fait trop peu de nos jours, était le choix tout désigné. Il a d’ailleurs été le coéquipier de Denis l’instant de huit matchs, en 1993-1994, avant de disputer sa seule saison complète avec l’équipe en 1994-1995.

Finalement, on ne peut que se réjouir pour Danault, qui voit son impressionnante ascension des dernières années se poursuivre avec un honneur qui l’a quelque peu surpris et déstabilisé. Le numéro 24 évoque d’ailleurs régulièrement son passage avec les Estacades, en 2008-2009, comme l’un des points tournants de sa carrière, lui qui n’était que très peu utilisé par l’entraîneur-chef de l’époque, Gilles Bouchard, avant de prendre son courage à deux mains et d’aller le rencontrer, aux Fêtes, pour lui demander plus de responsabilités en vue de la deuxième moitié de la saison. On connaît tous la suite…

« Pour moi, le retrait de mon chandail est un grand très honneur, confiait Danault par message texte. Je vais toujours me rappeler de notre équipe et de l’extraordinaire saison qu’on a vécue, mes coéquipiers et moi. On s’est rendu en finale de la coupe midget AAA contre Laval! On avait un coach assez spécial [Gilles Bouchard], aussi, l’un de mes meilleurs à vie! C’est pour ça que le retrait de mon chandail aux Estacades est une très grande fierté. »

Surveillez bien le site Internet des Estacades de Trois-Rivières et de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, ces prochaines semaines, pour connaître tous les détails.

Félicitations à trois hommes d’exception qui le méritent plus que tout!