Tableau des résultats
logo_Estacades_Trois_Rivieres

Solide départ des Estacades

Par Louis-Simon GAUTHIER - Le Nouvelliste-jeudi 15 Fév 2018

LOUIS-SIMON GAUTHIER

 

Trois-Rivières — La défensive des Estacades n’a laissé aucune chance au Phénix du Collège Esther-Blondin mercredi, en ouverture des séries éliminatoires du midget AAA.

Fidèle à sa réputation bâtie durant la saison, cette défensive a tenu en échec les hockeyeurs de la région de Lanaudière, en route vers une victoire de 4-1.

Zackary Daneau, Alexis Lyonnais et Mavrik Bourque, avec un doublé, ont sonné la charge en enfilant l’aiguille pour les locaux, qui n’ont jamais été intimidés.

Même à 4-0, ils continuaient de dominer les visiteurs en échec-avant. Ils étaient constamment les premiers sur la rondelle.

Les Estacades, disciplinés cette année, ont néanmoins passé beaucoup de temps au cachot. Heureusement pour eux, le Phénix n’a pas su transformer ces occasions en buts. L’équipe de Paulin Bordeleau a fini la rencontre avec un piètre rendement de 1 en 8, alors que les hôtes s’en tiraient avec un but en deux tentatives.

Nicolas Kingsbury-Fournier a privé le gardien William Grimard d’un jeu blanc avec 23 secondes à écouler au cadran.

Efficaces et chanceux
Les Estacades ont nettement dominé le Phénix, mais ils ont aussi joué de chance. En deuxième période, les officiels ont accordé un but à Mavrik Bourque qui, après visionnement de la reprise vidéo, n’en était pas un, la rondelle touchant le poteau avant de danser sur la ligne rouge.

Dans le feu de l’action, l’arbitre derrière le filet n’a pas donné le but et l’action s’est transportée à l’autre bout de la patinoire, où le Phénix s’est enfin inscrit au tableau.

Après un conciliabule, les officiels ont renversé la décision en attribuant le but à Bourque. Au lieu de perdre par deux (1-3), le Phénix tirait de l’arrière par quatre (0-4).

«C’est le juge de lignes qui renverse la décision, c’est inacceptable», soupirait Paulin Bordeleau, furieux de la performance des siens.

«Notre pire de l’année. On ne jouait pas dans la bonne ligue ce soir. Les gars n’ont pas gagné de batailles, ils n’ont pas patiné. On dirait qu’ils s’en foutaient.»

L’ambiance différait dans l’autre vestiaire, Frédéric Lavoie louangeant la besogne accomplie par ses jeunes en désavantage numérique.

«Après la nervosité du début de match, on a revu notre équipe de la saison régulière, une équipe acharnée. On devra discuter de l’indiscipline avec les gars, mais en général, c’est une bonne première sortie.»

Les deux équipes se retrouvent au Complexe sportif Alphonse-Desjardins dès jeudi soir, pour le deuxième match de cette série trois de cinq.